About

[English below – Español debajo]

Véro Leduc s’implique dans diverses luttes sociales depuis une quinzaine d’années, notamment au sein de collectifs et d’organismes communautaires vidéo-activistes, féministes, queer et de travailleuses(rs) du sexe. Elle est actuellement administratrice de la Maison des femmes Sourdes de Montréal et membre du café Sourdien.

Après une maitrise en travail social sur l’art communautaire et la reconnaissance sociale des femmes criminalisées au Québec, elle poursuit actuellement des études doctorales en communication sur la surditude, notamment en prenant ancrage dans sa propre expérience. Chargée de cours à l’école de travail social de l’UQÀM et au département de communication de l’Université de Montréal, elle est également chargée de projet dans le cadre du partenariat multisectoriel Cultures du témoignage chez les minorités sexuelles et de genre au Canada (Mensah et al.).

Parmi ses publications, on compte entre autres « L’art communautaire, un espace pour construire la reconnaissance sociale des femmes criminalisées au Québec » (Nouvelles Pratiques Sociales, 2013, 24 : 2), « Dans l’alcôve : tête à tête queer sur les défis de la troisième vague féministe », avec C. Riot In Remous, ressacs et dérives: variations sur la troisième vague féministe au Québec (M. Baillargeon et al, 2011, Remue-ménage) et « Familles immigrantes au Québec, deuils et liens transnationaux : réflexions pour la pratique », avec L. Rachédi et J. Le Gall (Lien social et Politiques, 2010, 64).

Côté art, Véro réalise actuellement une autobédégraphie intitulée C’est tombé dans l’oreille d’une Sourde. Il s’agit d’un projet à long terme, dont une première édition prototype a déjà été distribuée à 100 exemplaires à Montréal et Ottawa. Elle y raconte l’expérience de la surditude au quotidien; se remémore des souvenirs d’enfance lorsque ses parents voulaient guérir la surdité ou lorsque les enfants de l’école lui ont dit qu’elle avait le sida parce qu’elle était différente; elle y réfléchit aux différences et ressemblances entre le coming-out queer et le coming-out Sourd.

Elle est également l’auteure de diverses vidéos et compilations DVD sur des réalités telles que la diversité sexuelle, le travail du sexe, le handicap et l’immigration. Puis, depuis 2008, elle chemine également comme artiste peintre, mais elle n’a pas eu le temps encore de monter son porte-folio (ça s’en vient!)

###

Véro Leduc is involved in various social struggles over the last fifteen years, especially in collective and community organizations around issues such as video activism, feminism, queer and sex work. She is currently on the board of the House of Deaf Women of Montreal and member of the Sourdien coffee.

After a degree in social work on community art and social recognition of criminalized women in Quebec, she is currently pursuing doctoral studies in communication on deafhood, taking roots in her own experience. Lecturer in the School of Social Work-UQAM and at the Department of Communication at the University of Montreal, she is also Project Manager at the multisectoral partnership Testimonial Cultures  ( Mensah et al. ).

Her publications include among others « L’art communautaire, un espace pour construire la reconnaissance sociale des femmes criminalisées au Québec » (Nouvelles Pratiques Sociales, 2013, 24 : 2), « Dans l’alcôve : tête à tête queer sur les défis de la troisième vague féministe », with C. Riot In Remous, ressacs et dérives: variations sur la troisième vague féministe au Québec (M. Baillargeon et al, 2011, Remue-ménage) and « Familles immigrantes au Québec, deuils et liens transnationaux : réflexions pour la pratique », with L. Rachédi and J. Le Gall (Lien social et Politiques, 2010, 64).

On her artistic side, Véro currently conducting an autocomicographie entitled C’est tombé dans l’oreille d’une Sourde (It fell into Deaf ears). This is a long term project, a first prototype edition that has already been distributed  in 100 copies in Montreal and Ottawa. She recounts the experience of  deafhood in the everyday life; recalls memories of childhood when her parents wanted to cure her deafness or when children at school told her she had AIDS because she was different ; she reflects also on the differences and similarities between the queer coming-out and the Deaf coming-out.

She is the author of several videos and DVD compilations on realities such as sexual diversity, sex work, disability and immigration. Since 2008, she is also a painter, but she has not yet had time to mount its portfolio ( it’s coming ! )

###

Véro Leduc está implicada en diversas luchas sociales desde los últimos quince años, especialmente en organizaciones activistas y comunitarias en torno a temas tales como videoactivismo, queer, feministas y de los trabajador@s sexuales. Ella es actualmente implicada en la Casa de Mujeres Sordas de Montreal y miembra del café Sourdien .

Después de una maestría en trabajo social, sobre el arte comunitario y el reconocimiento social de las mujeres criminalizadas en Quebec, ella actualmente se encuentra cursando estudios de doctorado en comunicación sobre la sordedad, arraigada en las raíces en su propia experiencia. Maestra en la Escuela de Trabajo Social – UQAM y en el Departamento de Comunicación de la Universidad de Montreal, ella es también responsable de un proyecto de alianza multisectorial Culturas de testimonios de las minorías sexuales y de género en Canadá ( Mensah et al . ).

Sus publicaciones incluyen entre otros « L’art communautaire, un espace pour construire la reconnaissance sociale des femmes criminalisées au Québec » (Nouvelles Pratiques Sociales, 2013, 24 : 2), « Dans l’alcôve : tête à tête queer sur les défis de la troisième vague féministe », con C. Riot In Remous, ressacs et dérives: variations sur la troisième vague féministe au Québec (M. Baillargeon et al, 2011, Remue-ménage) y « Familles immigrantes au Québec, deuils et liens transnationaux : réflexions pour la pratique », con L. Rachédi and J. Le Gall (Lien social et Politiques, 2010, 64).

En su lado artistico, Véro actualmente realizando una autotebeographia intitulada C’est tombé dans l’oreille d’une Sourde (Cayó en el oído de una Sorda). Este es un proyecto a largo plazo, una primera edición prototipa ya ha sido distribuida en 100 copias en Montreal y Ottawa. Ella relata la experiencia de la sordedad al nivel cotidiano ; comparte recuerdos de la infancia, cuando sus padres querían curar su sordera o cuando niñ@s a la escuela le dijo que tenía SIDA porque era diferente ; reflexiona tambien sobre las diferencias y similitudes entre el coming-out queer y el coming-out Sordo .

Ella es autor de varios videos y compilaciones de DVD sobre realidades como la diversidad sexual, el trabajo sexual, la discapacidad y la inmigración. Desde 2008, también es una pintora, pero que aún no ha tenido tiempo para montar su cartera (que viene!)


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :